Forum sur l’éducation relative à l’environnement

Volet régional

Saguenay – Lac-Saint-Jean
du 19 au 23 juin 2017

Appel à communication

Vous avez jusqu’au 6 mars 2017 pour envoyer le formulaire de proposition complété, en version électronique, à l’attention de :

M. Olivier Riffon
Université du Québec à Chicoutimi
555 boul. de l’Université, G7H 2B1
olivier_riffon@uqac.ca et planetere6.saglac@gmail.com

Le formulaire de proposition est disponible sur le site Internet du 6e Forum Planèt’ERE 

Mot du coordonnateur du Forum régional Planèt’ERE

Saguenay-Lac-Saint-Jean

La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean sera l’hôte, du 19 au 23 juin 2017, d’un évènement international dédié à l’éducation relative à l’environnement (appelé ici l’ÉRE), soit une phase régionale du 6e Forum Planèt’ERE. Ce forum régional approfondira la thématique de la santé, du bien-être et des saines habitudes de vie, en lien avec L’ÉRE.

Ce forum, accueilli par l’UQAC, est organisé en partenariat avec le milieu de la santé, le milieu de l’enseignement, ainsi qu’avec de nombreuses organisations régionales œuvrant dans les domaines de la santé, de l’environnement, du développement économique et de l’éducation. Les participants auront l’opportunité de se déplacer sur l’ensemble du territoire du Saguenay et du Lac-Saint-Jean, de visiter plusieurs sites d’intérêt, d’entrer en contact avec les communautés des Premières Nations pour découvrir leur culture et leurs initiatives en matière d’éducation à l’environnement et à la santé.

La diversité des points de vue abordés lors du forum permettra aux participants d’élargir leur vision de la santé et de l’environnement, tout en profitant des nombreux espaces de discussion pour imaginer, dans une perspective multidisciplinaire, des projets pertinents pour bâtir et habiter des environnements favorables à la santé, au bien-être et aux saines habitudes de vie.

Lors du forum régional, nous souhaitons faire connaître des initiatives régionales, nationales et internationales qui pourraient inspirer les acteurs des milieux éducatifs, citoyens, professionnels, politiques et entrepreneuriaux pour qu’ils collaborent dans la construction d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie. Nous souhaitons prendre connaissance du chemin parcouru en la matière, soulever les défis et obstacles actuels, puis identifier ensemble des solutions, des projets et des leviers pertinents pour augmenter la portée des actions en faveur de la santé des individus et des collectivités..

Nous souhaitons vous entendre et échanger avec vous. C’est pourquoi nous espérons que vous serez nombreux à répondre à cet appel de communication.

Olivier Riffon
Coordonnateur du Forum régional Planèt’ERE au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Bâtir et habiter des environnements favorables à la santé, au bien-être et aux saines habitudes de vie

La santé, le bien-être et les saines habitudes de vie sont des enjeux importants, tant pour les individus que pour les collectivités. La santé contribue à améliorer la qualité de vie des individus et leur permet de contribuer pleinement au dynamisme de leur communauté. Mais malgré l’importance accordée à la santé dans l’espace public, constatons une détérioration des habitudes de vie, une augmentation de maladies chroniques, une croissance des inégalités sociales et de santé, une dégradation des environnements naturels. Ce constat doit être un appel à l’action, et tous les leviers collectifs doivent impérativement être activés pour favoriser l’engagement de chacun face à sa santé et à la santé collective.

Les individus jouent un rôle central dans l’amélioration et le maintien de leur santé, de même que dans l’adoption de saines habitudes de vie. Les connaissances et l’expérience suggèrent toutefois que l’information et l’éducation individuelles, bien qu’essentielles, ont une efficacité limitée. La promotion de la santé doit également reposer sur une action à plus large échelle et sur l’ensemble des facteurs qui affectent notre santé, notamment ceux liés aux environnements physique, social, culturel, économique et politique dans lesquels nous évoluons :

  • L’environnement physique comprend les éléments naturels (air, eau, faune, forêt, climat) et artificiels, qu’ils soient bâtis et aménagés (bâtiments, infrastructures et aménagements, systèmes de transport) ou technologiques (véhicules, appareils électroniques et de télécommunication);
  • L’environnement social et culturel comprend les éléments relatifs aux relations et rapports sociaux, aux normes, conventions et traditions sociales, de même qu’à l’influence de la publicité, des médias, de l’art et de la culture;
  • L’environnement politique comprend le système et la culture politique, ainsi que les politiques, lois, règlements, programmes qui encadrent les modes de fonctionnement dans les différents milieux et organisations.
  • L’environnement économique comprend le coût et l’accessibilité aux biens et services, le niveau de revenu et la distribution de la richesse, le marché de l’emploi, les pratiques commerciales, ainsi que les valeurs et les motivations qui servent de fondement aux décisions économiques.

Tout au long de la vie, dans les différents milieux où nous vivons, grandissons, apprenons, jouons, travaillons et vieillissons, ces environnements vont exercer une influence quotidienne sur nos choix, notre santé et nos habitudes de vie. Ils affectent nos modes de vie, la qualité de notre alimentation, le niveau d’activité physique que nous faisons et la richesse de notre appartenance communautaire. Les interventions positives sur les environnements peuvent alors faciliter l’exercice de notre responsabilité individuelle face à notre propre santé, en limitant l’effort nécessaire pour modifier nos comportements.

Pour améliorer la santé, le bien-être et les habitudes de vie, il faut évidemment agir sur les habitudes de vie, par des efforts constant d’éducation. Mais il faut également agir sur nos environnements, par l’adoption de politiques sociales et économiques, par l’aménagement du territoire et des milieux de vie, par la protection de la nature, en somme, par la construction d’environnements favorables à la santé. Il est nécessaire d’agir sur les paliers régional, national et international, mais également sur les lieux où nous vivons : l’école, la municipalité, l’arrondissement ou le quartier, le milieu de travail, le voisinage, etc.

L’éducation joue un rôle crucial dans l’adoption de comportements plus favorables à la santé. Des efforts doivent être déployés afin d’informer, de sensibiliser et de former les individus, dès la petite enfance et tout au long de leur vie, dans tous les contextes possibles. Il est également indispensable d’orienter les efforts d’éducation vers les individus et groupes qui ont la capacité d’améliorer la qualité de nos environnements.

C’est donc en misant à la fois sur l’éducation et sur la création d’environnements favorables que les individus et les collectivités peuvent bâtir leur santé tout au long du parcours de leur vie.

Sujets des communications

Ces liens entre l’environnement et la santé, ainsi que le rôle de l’éducation à l’environnement dans l’établissement d’environnements favorables au bien-être et aux saines habitudes de vie seront au cœur des questions explorées dans le cadre du Forum régional. Trois sujets seront proposés pour permettre aux participants de comprendre les liens entre l’éducation, l’environnement et la santé :

Alimentation

La possibilité, pour une communauté ou un individu, d’avoir accès à une alimentation saine et diversifiée, dans une perspective de sécurité alimentaire, tout en tenant compte de l’empreinte écologique. Cela se construit par l’approvisionnement local, l’agriculture biologique, l’accès à des aliments sains, la création de jardins collectifs et communautaires, etc.

Aménagement et espace de vie

Le cadre bâti et l’aménagement, tant intérieur qu’extérieur, qui favorise la santé et un mode de vie sain. Cela se construit par la création d’aménagements qui facilitent un mode de vie actif, la construction saine et écologique, l’accès à des espaces verts et à des activités en plein air, le développement d’aires de jeu, etc.

Communauté vivante

L’engagement de groupes et d’individus qui se mobilisent pour modifier et/ou améliorer leurs environnements. Cela se construit par l’engagement communautaire, le dynamisme culturel, le soutien aux personnes vulnérables, le développement du pouvoir d’agir des communautés, etc.

Certaines thématiques spécifiques, comme la culture des Premières Nations, l’écocitoyenneté, le développement durable et la gouvernance seront aussi abordées de manière transversale tout au long de l’évènement.

Publics ciblés

La création d’environnements favorables à la santé nécessite une coordination et une action concertée de différents secteurs (santé, éducation, politique, économie, etc.). Pour enrichir la réflexion et élaborer des solutions réalistes aux défis actuels, il est nécessaire d’asseoir ensemble des acteurs issus de ces différents milieux d’intervention.

Notre évènement veut rejoindre, impliquer et mobiliser l’ensemble de ces acteurs afin de favoriser l’émergence de réseaux, de projets et d’initiatives concrètes. Conséquemment, le Forum régional comprend cinq volets d’intervention, chacun visant un public spécifique :

  • Jeunesse : milieu de l’éducation préscolaire, primaire et secondaire
  • Professionnel : milieu de l’éducation professionnelle, collégiale et universitaire
  • Citoyen : milieu citoyen et initiatives d’organismes et d’individus
  • Municipal : milieu municipal et instances de gouvernance locale
  • Entreprise : milieu des affaires et de l’entrepreneuriat

Chacun de ces publics fera l’objet d’un volet dans la programmation incluant des conférences, des ateliers et des visites spécifiques. Nous anticipons une cinquantaine de participants par volet d’intervention, pour un total de 250 participants.

Objectifs de l’appel

L’appel de communication vise à identifier des conférences, visites et ateliers pertinents pour enrichir ces cinq volets. Nous sollicitons des communications sur toute initiative et tout projet qui :

  • améliore, directement ou indirectement, la santé et les habitudes de vie;
  • touche des employés, des citoyens, des étudiants, des professionnels;
  • affecte positivement les environnements politique, naturel, construit, social, culturel et/ou économique;
  • comporte une dimension d’éducation, de sensibilisation, d’information et/ou de mobilisation.

Nous souhaitons découvrir une grande diversité d’initiatives, de différentes envergures, pilotées par divers intervenants, tant à l’échelle locale, nationale et internationale.

Opportunités de communication

Quatre types de communication peuvent être proposés dans le Forum régional au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Toutes les communications devront être faites en français.

Les conférences

Dans chacun des trois sujets abordés (alimentation, aménagement et communauté), une allocution introductive sera présentée, suivie d’une série de conférences dans les cinq volets de l’évènement (jeunesse, professionnel, citoyen, municipal, entreprise). Les conférences devront faire état d’initiatives, de projets ou de démarches d’organisations ou d’individus.

Les visites

Des visites seront proposées aux participants, en lien avec les différents sujets et les différents volets, pour faire découvrir notre territoire et les initiatives qui s’y déploient.

Les affiches scientifiques

Une séance de présentation d’affiches à caractère scientifique permettra à des chercheurs et des groupes d’exposer leurs projets et leurs recherches. Les affiches pourront aborder les sujets de manière théorique ou pratique.

Les kiosques

Un salon des exposants permettra à des groupes et à des organisations de faire la promotion de leurs actions et de leurs projets en lien avec notre thématique. Les exposants peuvent également présenter des projets étudiants (primaire, secondaire, collégial et universitaire).
Le salon des exposants et la séance d’affiches se déroulent au même moment. Aucune autre activité n’est prévue pendant cette période, de manière à laisser tout le temps nécessaire aux participants pour visiter les kiosques et les affiches.

Voici les détails associés à chaque type de communication.

Le tableau suivant présente les détails associés à chaque type de communication.
ConférenceVisite Affiche scientifiqueKiosque
Durée20 minutes au maximum.
Une heure au maximum.

Trois heures sont dédiées à la séance d’affiche.Trois heures sont dédiées au salon des exposants.
Date, heure et lieuAlimentation : mardi 20 juin au Cégep de Chicoutimi
Aménagement : mercredi 21 juin au Collège d’Alma
Communauté : jeudi 22 juin au Cégep de Saint-Félicien.
Bas-Saguenay et Saguenay Mardi soir, de 18 h à 20 h
Lac-Saint-Jean
Jeudi soir, de 18 h à 20h pour les visites au
Mercredi 21 juin, de 11 h à 14 h au Collège d’Alma. Le montage et le démontage ont lieu en dehors de ces heures.Mercredi 21 juin, de 11 h à 14 h au Collège d’Alma. Le montage et le démontage ont lieu en dehors de ces heures.
Matériel fourni Ordinateur, projecteur, Accès à Internet.Matériel
d’installation
Table, nappe, chaises (2), électricité, panneau arrière sur demande (en quantité limitée).
Nombre de personnes attenduesDe 30 à 60 participants.
De 30 à 60 participants (transport en navette).250 participants250 participants
Contraintes particulièresL’horaire final et les lieux de présentation (Chicoutimi, Alma ou Saint-Félicien) relève du comité organisateur. Le site doit avoir la capacité d’accueil nécessaire et doit être situé à proximité des institutions hôtes (20 à 30 km).L’impression de l’affiche est sous la responsabilité du participant.Des frais sont exigés pour les entreprises (300 $), les organismes gouvernementaux (200 $) et les entreprises de l’économie sociale (100 $). Les kiosques sont gratuits pour les projets citoyens et étudiants, et pour les groupes communautaires.

Critères d’acceptation

Les propositions reçues seront jugées sur la base des critères suivants :

  • Cohérence de la communication avec la thématique : la proposition doit cibler minimalement un des sujets (alimentation, aménagement, communauté) et faire des liens à la fois avec l’éducation, l’environnement, la santé et les saines habitudes de vie.
  • Pertinence de la communication : la proposition doit présenter une initiative pertinente, en insistant sur les bénéfices de l’initiative, mais aussi sur les défis et difficultés rencontrés lors de son élaboration, sur les stratégies mises en place pour les surmonter, sur les pistes à explorer pour faciliter les initiatives et accélérer les changements.
  • Diversité des communications : le comité scientifique va considérer la diversité des propositions, tant pour les types de projets, leur provenance, leur ancrage culturel, le genre des communicateurs, etc.
  • Qualité générale de la proposition : le comité va considérer la complétude des informations transmises, la qualité du français et la qualité générale de la proposition.

Conditions générales

Si votre communication est acceptée, vous aurez accès à l’ensemble des activités pour la journée où vous intervenez (inscription quotidienne gratuite), incluant le repas du midi. Vous pourrez également participer à la journée de synthèse du vendredi 23 juin.

Ces gratuités s’appliquent pour une seule personne (à l’exception des kiosques payants où deux personnes sont invitées). Pour participer à l’ensemble de l’évènement ou pour inscrire un communicateur supplémentaire, vous devez vous inscrire selon les modalités prévues.

Merci de votre participation!

La date limite pour proposer une communication est le 6 mars 2017. Les décisions seront rendues pour le 20 mars 2017. Pour déposer une proposition, merci de compléter le formulaire de proposition, disponible sur le site Internet du 6e Forum Planèt’ERE

Merci d’envoyer le formulaire de proposition dûment complété, par courriel, à l’attention de :

M. Olivier Riffon

Coordonnateur du Forum régional Planèt’ERE
au Saguenay-Lac-Saint-Jean
Université du Québec à Chicoutimi
555 boul. de l’Université
G7H 2B1

olivier_riffon@uqac.ca et planetere6.saglac@gmail.com